J' invite les gens que je rencontre, ici et ailleurs

à me souffler un passage apprécié de leur lecture.

Se tisse alors le fil des mots ¨peut-être un reflet de soi -même¨, à celui du portrait.

Une résonance à amener les gens à partager, à s'exprimer.

 



Pages inattendues
                        Aline L.
"Vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus; il leur en fallut le spectacle.
Aucune qualification n'était nécessaire pour être arrêté. Les rafles se produisaient n'importe où: on emportait tout le monde, sans dérogation possible. Etre humain était le critère unique.
Ce matin-là, Pannonique était partie se promener au Jardin des Plantes. Les organisateurs vinrent et passèrent le parc au peigne fin. La jeune fille se retrouva dans un camion.
C'était avant la première émission: les gens ne savaient pas encore ce qui allait leur arriver. Ils s'indignaient. A la gare, on les entassa dans un wagon à bestiaux. Pannonique vit qu'on les filmait: plusieurs caméras les escortaient qui ne perdaient pas une miette de leur angoisse.
Elle comprit alors que leur révolte non seulement ne servirait à rien, mais serait télégénique. Elle resta donc de marbre pendant le long voyage. Autour d'elle pleuraient des enfants, grondaient des adultes, suffoquaient des vieillards.
On les débarqua dans un camp semblable à ceux pas si anciens des déportations nazies, à une notoire exception près: des caméras de surveillance étaient installées partout."
Amélie Nothomb -  Acide sulfurique.
 
 
 
 
 
Pages inattendues
                        Geoffrey M.
"« Prendre la mer, c'est tout sauf une fuite, c'est au contraire une discipline et une contrainte. Décider d'aller chevaucher les vagues, c'est une conquête et, pour conquérir, il faut partir. C'est l'extraordinaire tentation de l'immensité. La mer, c'est le cœur du monde. Vouloir visiter les océans, c'est aller se frotter aux couleurs de l'absolu.
Il m'a toujours semblé indécent de ne pas aller voir partout dans le monde. Il me fallait partir sur tous les océans, découvrir tous les ports… Pour moi, c'est vital : puisqu'on est dans le monde, il faut le courir. »"

Ocean's Songs - Olivier de Kersauson



 
 
 
Pages inattendues  Sofie P.

"Muziek is een wind die de jaren en de herinneringen wegneemt; en de angst, dat dier dat ineengedoken in mij huist. Met de trommels verdwijnt de Zarité van alledag en word ik opnieuw het meisje dat al danste toen ze nog maar nauwelijks kon lopen. Ik stamp op de grond en het leven stijgt via mijn benen omhoog, trekt door mijn ruggegraat, maakt zich van mij meester, neemt mijn onrust weg en verzoet mijn herinneringen. De wereld huivert. Het ritme wordt geboren op een eiland onder de zee, het doet de aarde beven, doorklieft mij als een bliksemflits en vertrekt dan naar de hemel, al mijn verdriet meenemend naar Papa Bondye, zodat hij het kan fijnkauwen en doorslikken en ik schoon en tevreden achterblijf ".

'Het eiland onder de zee' de Isabel Allende.


 
 

Pages inattendues1-copie-1   
 Stéphanis S.

" Mais il serait peut-être bon, il serait peut-être temps de se demander
si la perfection n'est pas dans l'enfance, si l'adulte n'est pas qu'un enfant qui a déjà commencé à pourrir... "
 La nuit des temps - Barjavel.
 
 
 
 

Pages inattendues-copie-1

 

                                                        

Catharina A.


" De heerlijkste bevinding van die dag werd mijn lunch in een klein eethuisje,  waar men hot-dogs en sundays bestelde. De hot-dog, één der meest typische Amerikaanse gerechten, is een ongeboterde sandwich gevuld met een warm Frankfurter-worstje en naar believen gespijsd met mostaard en ketchup (gespijsde tomatensaus die op geen enkele tafel in de States ontbreekt)... "
" L'expérience la plus délicieuse de ce jour était mon déjeuner dans un petit restaurant, où l'on commande des hot-dogs et des sundays. Le hot-dog, l'un des plats américains le plus typique, est un sandwich sans beurre avec une saucisse de Francfort chaude et moutarde et ketchup (sauce tomate épicée qu'on trouve sur toutes les tables aux Etats-Unis) à volonté."

 " De volgende dag was de lucht helemaal blauw geveegd. Een ideaal zomerweertje om een bezoek te brengen aan de Cloisters. Dit complex, opgericht in een heerlijk park in noord-Manhattan, aan de oever van de Hudson, omvat meerdere Romaanse kloosters, die op bevel van de machtige magnaat Rockefeller steen voor steen uit Frankrijk naar Amerika werden overgebracht en terug opgebouwd! Een prestatie die niet anders kan dan elke Europese bezoeker tot nadenken stemmen. Op aanraden van mijn vriend Chuck begon ik met aan te kloppen bij zijn collega, die mij als een oude kennis ontving en mij alle mogelijke documentatie in de handen stopte. De beroemde Amerikaanse hulpvaardigheid was zeker geen ijl woord. 

- Is het niet prachtig zulk een kunstwerk in Amerika te bezitten? Zegde hij enthousiast. Daar mogen we trots op zijn. 
Een heel andere toon hoorde ik echter even later van twee Franse toeristen die met een misprijzende glimlach door de zalen wandelden. 
- Hoe flauw... Een spelletje van een miljonair. Zulke kloosters bezitten we met dozijnen en hier maken ze er zulk ophef van... 
Wie is echter te misprijzen? Hij die deze oude stenen heeft samengeraapt en tot een harmonisch geheel terug heeft opgebouwd, of zij die deze stenen lieten vervallen en hun geen blik meer gunden? Zoals deze gebouwen daar waren heropgericht, met smaak en eerbied, konden ze niet anders dan eenieders bewondering afdwingen".
 
" Le lendemain le ciel était tout bleu. Un temps estival parfait pour visiter les Cloisters. Ce complexe, dressé dans un fabuleux parc dans le Nord du Manhattan, aux rives du Hudson, contient plusieurs cloîtres. Ces cloîtres ont été transporté pierre par pierre de la France vers l'Amérique à la demande du magnat Rockefeller et complètement reconstruit. Une prestation qui oblige chaque visiteur Européen à réfléchir. Conseillé par mon ami Chuck, je me suis adressé chez un de ces collègues, qui m'a accueilli comme une ancienne connaissance et qui m'a donné
toute documentation possible. On ne parle pas en vaine de la notoire serviabilité américaine.
- C'est tout de même magnifique de posséder tel oeuvre d'art en Amérique? Racontait-il avec enthousiasme. Nous pouvons en être fier. 
Par contre, un peu plus tard, d'un ton tout à fait différent, j'entendais 2 touristes français qui se promenaient méprisants dans les salles.
- Quelle tristesse... un jeu d'un milliardaire. Nous avons des dizaines de cloîtres de ce style chez nous et ici ils en font toute une histoire...
Mais qui est-ce qu'il faut mépriser? Celui qui a ramasser les vieilles pierres et les a reconstruit pour en faire un tout harmonieux, ou ceux qui ont laissé les pierres à l'abandon et ne les regardaient plus? La manière dont ces bâtiments y ont été reconstruit, avec goût et respect, mérite l'admiration de tout un chacun".
 
" Amerika, prairie... en buildings " de Plien Pycke.
 
 
 
 
 
pag inat.
Jean - Christophe V.

  "Je n'ai pas le droit d' une absence
   Je n'ai pas le droit d'être las
   Je suis ton trône et ta puissance
   L'amour de toi c'est d'être là  

   L'amour de toi veut que j'attende
   Comme un drap propre sur le lit
   Qui sent le frais et la lavande
   Où ton chiffre brodé se lit " 
    Poème d'Aragon - Elsa

                                                               
 
 
 

pages inat.

 Serge M.

"Un prince doit savoir bien utiliser la bête, il doit choisir le renard et le lion ; car le lion ne peut se défendre des filets, le renard des loups ; il faut donc être renard pour connaître les filets, et lion pour faire peur aux loups. Ceux qui veulent seulement faire les lions n'y comprennent rien [à la politique]. Donc, un seigneur intelligent ne peut pas tenir sa parole quand cela se retournerait contre lui, et quand les causes qui l'ont conduit à promettre ont disparu. Et jamais un prince n'a manqué d'excuses pour cacher son manque de parole ; on pourrait trouver beaucoup d'exemples du temps présent, montrant combien de paix, combien de promesses ont été faites pour rien et annulées par l'infidélité des princes : celui qui a mieux su faire le renard s'en est toujours le mieux trouvé. Mais il faut savoir bien masquer cette nature, être grand simulateur et dissimulateur."

Machiavel, le Prince, Paris, Gallimard (Folio classiques), 1980, chap. XVIII


 

 

 

patrik pages inat.
                        Patrick H.

                    "Be yourself; everyone else is already taken." -  Oscar Wilde.




 
 
 

Mr P. P.I.

                       Patrick P.
                                   

                                                         Démons et merveilles
                                                         Vents et marées
                                                         Au loin déjà la mer s'est retirée
                                                         Mais dans tes yeux entr'ouverts
                                                         Deux petites vagues sont restées.
 
                                                         Jacques Prévert (extrait de Sable mouvant)

 
 
 
 
jardin 3
                       Joke V. 
                                    
                                                                            Il y a des gens qui parlent beaucoup
                                                                          Mais qui ne disent rien du tout
                                                                          Il y a des gens qui crèvent de faim

                                                          Putain, putain (Arno, 1983)
   
 
 

Mme Holsbeeks
                       Christiane H.

                                           Ze beminnen onvoorwaardelijk
                                                             
                                           Ze glimlachen ook alwillen ze het uitschreeuwen,
                                           Ze zingen ook al willen ze wenen,
                                           Ze wenen wanner ze gelukkig zijn.

                                           Ze strijden voor de dingen waarin ze geloven,
                                           Ze komen op tegen onrecht.
                                           Ze beminnen onvoorwaardelijk.

                                          en toch blijven ze sterk,
                                          Zelfs wanner ze aan het eind an hun krachten lijken.

                                          Vrouwen doen veel méér dan kinderen op de wereld brengen.
                                          Ze belichamen hoop en vreugde,
                                          Ze brengen medelijden en idealen voort,
                                          Ze zijn een morele steun voor hun familie en vrieden.
                                          Vrouwen hebben veel te zeggen,
                                          Vrouwen hebben veel te bieden.
                                  
    Rosetta Mikanda - Congo in © Adem Halen, de wereld rond, Broederlijk Delen 2006
 
 
 
 
Simon de F.

Simon de F.

" La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !
Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
Le mien, ô mon amour ! nage sur ton parfum."

Charles Baudelaire - " La chevelure "
 

 

 

Max P.

Max P.

" Dans la rue il y a des travaux
Et moi j'aime regarder les travaux
On me dit : " du balai,
plus vite que ça s'il vous plaît "
" Je suis désolé
Je n'ai que deux pieds
Je n'ai que deux pieds
Franchement désolé "
Thomas Fersen - " Deux Pieds "
 
 
 
 
 
Rachel V.

Rachel V.

" Quatre jours seront bientôt engloutis dans la nuit, et quatre nuits auront bientôt fait
couler le temps comme un songe ; et alors la lune, comme un arc d'argent nouvellement tendu dans les cieux, éclairera la nuit de nos noces."
Cela est tiré de la pièce de W.Shakespeare ; " Le songe d'une nuit d'été ".

 

 

Mathilde L.

Mathilde L.

" Alors j'ai pensé à tout ce que les autres disaient de moi. Même Georges l'a dit, j'ai trop de mal en moi. On ne peut remplir que ce qui est vide et mon cœur est plein de haine. Je ne suis pas capable d'aimer. J'y ai songé et j'ai eu peur. J'ai d'abord essayé de me révolter contre cette idée, de me battre contre moi-même. De me prouver que c'était faux, que je pouvais être ce que les gens attendaient de moi. Que c'était ça, être normale. Parce qu'à être moi-même je faisais du mal à ceux qui m'aimaient. "

Passage de La Main d'Iman de Ryad Assani-Razaki. Editions de L'Hexagone.

 

 

Luce P.

Luce P.

"Sube a nacer conmigo hermano.                                                                                     Dame la mano desde la profunda
zona de tu dolor diseminado.
No volverás del fondo de las rocas.
No volverás del tiempo subterráneo.
No volverá tu voz endurecida.
No volverán tus ojos taladrados."

Il est tiré du recueil "Alturas de Machu Picchu" de Pablo Neruda.

 

 

Flore P.

Flore P.

" De nouveau je me sentis glacé par le sentiment de l'irréparable. Et je compris que je ne supportais pas l'idée de ne plus jamais entendre ce rire. C'était pour moi comme une fontaine dans le désert. Petit bonhomme, je veux encore t'entendre rire..."

Le Petit Prince - Antoine de Saint-Exupéry.                                     

 

 

Mathieu M.

Mathieu M.

Un livre ! Mes genoux se mirent à trembler: un livre ! il y avait quatre mois que je n'en avais pas tenu dans ma main et sa simple représentation m'éblouissait. Un livre dans lequel je verrais des mots alignés les uns à côté des autres, des lignes, des pages, des feuillets que je pourrais tourner. Un livre où je pourrais suivre d'autres pensées, des pensées neuves qui me détourneraient de la mienne et que je pourrais garder dans ma tête, quelle trouvaille enivrante et calmante à la fois !.

Le joueur d'échec de Stefan Zweig.

 

 

Lucie L.

Lucie L.

"Il faut que tu voies mon pianocktail. A chaque note correspond un alcool, une liqueur ou un aromate. On obtient un goût nostalgique pour un accord mineur. 
Hum, tu as fait quelques fausses notes!"
 
Extrait de l'adaptation en film, L'écume des jours de Michel Gondry/ Boris Vian.
 
 
 
 
 
Juliette B.

Juliette B.

"Elle voulait que sa vie prenne forme maintenant, tout de suite - et il fallait que cette décision lui soit dictée par quelque chose de puissant (l'amour, l'argent, ou son indéniable pragmatisme), qui s'imposerait immédiatement à elle. "

Gatsby, Francis Scott Fitzgerald.
 

 

 

Mireille A.

Mireille A.

"L'éternel fit lever le souffle de la tempête, et voici que montèrent les vagues de la mer... Puis il remit la tempête dans le calme, et les ondes firent silence."

Les plus beaux poèmes sur la mer. -  Yves la Prairie.

 

 

 

Félix D.

Félix D.

" Au delà de mon intérêt pour le skateboard, je suis généralement curieux des processus d'appropriation et de réemploi. Depuis une dizaine d'années, je remarque avec stupéfaction combien les œuvres d'art public sont fréquemment documentées dans les magazines et vidéo de skate. Les skateurs les utilisent comme support de leurs figures.
Plus irrévérencieuse que vandale, cette pratique de l'œuvre d'art souligne le dynamisme explicite de tout un pan de la sculpture moderne. Sur des sculptures le plus souvent abstraites et géométriques, d'inspiration cubo-futuriste ou constructiviste, les skateurs rendent effective l'idée de mouvement littéralement mise en œuvre par les artistes ."
 
Texte sur le skateboard et l'art : "free ride" de Raphaël Zarka
 
 
 
 
 
 
Simon O.

Simon O.

" Pour la halte, je construis un petit feu, ce qui est le meilleur moyen d'écarter les ours. En outre, le feu me tient compagnie. C'est un cher petit ami que je peux faire jaillir de mes doigts chaque jour, un petit dieu bien vivant qui réchauffe l'âme, les saucisses et les mains.

" Sibérie ma chérie de Sylvain Tesson.

 

 

Jean - Baptiste d.M.

Jean - Baptiste d.M.

" Votre raison et votre passion sont le gouvernail et les voiles de votre ame navigante. Si vos voiles ou votre gouvernail se brisent, vous ne pouvez qu’être ballotés et aller à la derive, ou rester ancrés au milieu de la mer. Car la raison, regnant seule, restraint tout élan; et la passion abandonée à elle-même, est une flame qui brûle jusqu’à sa proper destruction. Ainsi, que votre âme élève votre raison à la hauteur de la passion, pour qu’elle puisse chanter; Et que la raison dirige votre passion pour que votre passion puisse vivre dans une quotidienne résurrection et tel le phénix renaître de ses propres cendres ".

Gibran, Khalil,le prophète. 15e édition, 99e Mille. Casterman, 1956. Chapitre consacré à la passion et la raison,P50-51.

 

 

 

Filip V.

Filip V.

" C'était le moment le plus heureux de ma vie, je ne le savais pas. Aurais-je pu préserver ce bonheur, les choses auraient-elles évolué autrement si je l'avais su ? Oui si j'avais pu comprendre que je vivais là le moment le plus heureux de mon existence, jamais je n'aurais laissé échapper ce bonheur..."

Le musée de l'innocence - Orhan Pamuk

 

 

 

Renaud G.

Renaud G.

Compagnons des mauvais jours
Je vous souhaite une bonne nuit
Et je m'en vais.
La recette a été mauvaise
C'est de ma faute
Tous les torts sont de mon côté
J'aurais dû vous écouter
J'aurais dû jouer du caniche
C'est une musique qui plaît
Mais je n'en ai fait qu'à ma tête
Et puis je me suis énervé.
Quand on joue du chien à poil dur
il faut ménager son archet
Les gens ne viennent pas au concert
Pour entendre hurler à la mort
Et cette chanson de la Fourièrre
Nous a causé le plus grand tort.
Compagnons des mauvais jours
Je vous souhaite une bonne nuit
Dormez
Rêvez
Moi je prends ma casquette
Et puis deux ou trois cigarettes dans le paquet
Et je m'en vais...
Compagnons des mauvais jours
Pensez à moi quelquefois
Plus tard...
Quand vous serez réveillés
Pensez à celui qui joue du phoque et du saumon fumé
Quelque part...
Le soir
Au bord de la mer
Et qui fait ensuite la quête
Pour acheter de quoi manger
Et de quoi boire...
Compagnons des mauvais jours
Je vous souhaite une bonne nuit...
Dormez
Rêvez
Moi je m'en vais.

Le concert n'a pas été réussi ( Paroles de Jacques Prévert -1949 )

 

 

 

Paul D.M.

Paul D.M.

 

Le ciel est, par-dessus le toit,
Si bleu, si calme !
Un arbre, par-dessus le toit,
Berce sa palme.

La cloche, dans le ciel qu'on voit,
Doucement tinte.
Un oiseau sur l'arbre qu'on voit
Chante sa plainte.

Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là
Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur-là
Vient de la ville.

Qu'as-tu fait, ô toi que voilà
Pleurant sans cesse,
Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà,
De ta jeunesse ?

Paul Verlaine - Le ciel est par-dessus le toit (1844 - 1896 )

 

 

 

Laurent B.

Laurent B.

"She has form,” he said to himself, as he walked away through the grove - “that cannot be denied to her; but has she got feeling? I am afraid not. In fact, she is like most artists; she is all style, without any sincerity. She would not sacrifice herself for others. She thinks merely of music, and everybody knows that arts are selfish. Still, it must be admitted that she has some beautiful notes in her voice. What a pity it is that they do not mean anything, or do any practical good.

Oscar Wilde - " The Nightingale and the Rose ".

 

 

 

Guillaume V.

Guillaume V.

"...Schönberg a d'ailleurs déjà travaillé à Berlin en 1901-1902 comme arrangeur et chef d'orchestre pour le cabaret d'avant garde Überbrettl mené par Ernst Von Wolzgen, qui voulait produire un divertissement "léger et sophistiqué", créer par des poètes et des compositeurs aventureux. Überbrettl signifie justement "au-dessus du cabaret", sur-cabaret, référence humoristique à Übermensch (le surhomme) de Nietzsche, dont le buste ornait l'entrée. Le but était de dépasser intellectuellement les cabarets français, de briser le mur entre haut et bas art en tirant celui de la rue vers le haut... Schönberg s'est nourri un temps là-bas, en faisant l'exécutant, écrivant des arrangements d'opérette et de chansons. Il a donc aussi participé à sa manière à la naissance de la musique populaire..."

Berlin Sampler Théo Lessour Ollendorff & Desseins - Sampler.

 

 

 

Didier Z.

Didier Z.

" J'aime et rien ne le dit; j'aime et seul je le sais.

Et mon secret m'est cher, et chère ma souffrance;

Et j'ai fait le serment d'aimer sans espérance,

Mais non pas sans bonheur;- Je vous vois, c'est assez "

Alfred de Musset - A Ninon.

 

 

 

Thibault M.

Thibault M.

"C'est à ras de terre que sont vraiment efficaces et appréciés comme tels les gestes de solidarité.Un simple sourire peut avoir autant de valeur que tous les dollars du monde".
 "Quand tous les enfants furent en place, la maîtresse des lieux apparut. C’étais une vieille dame aux pieds nus, toute petite, presque insignifiante. Elle portait le sari blanc et les cheveux très courts des veuves hindoues.D'emblée, un détail frappa l'Américain:son sourire. Un sourire lumineux qui embrasait tout son visage ridé, ses yeux clairs, sa bouche fine rougie de jus de bétel.Un sourire de communion, d'amour, d'espérance".
 
"La cité de la joie" de Dominique Lapierre
 
 
 
 
 
 
Reggy - Charles D.

Reggy - Charles D.

" ( ...) En matière de recherche fondamentale, même si ce que l'on trouve semble sans utilité immédiate, l'effort n'est pas perdu. Trouver quelque chose, c'est toujours ajouter à nos connaissances, un objectif qui se justifie en lui même. La découverte de la vérité appartient, comme les arts et la philosophie, à une démarche essentielle de l'humanité. C'est un des pilier de la culture. "  

« De Jésus à Jésus en passant par Darwin » Christian de Duve, prix nobel de médecine, éditions Odile Jacob,2011

 

 

David L.

David L.

- " Et comment veux-tu emmener un éléphant de cinq tonnes dans un avion ? l'interrogea Benny d'un ton las .

- je n'en sais rien, mais cette question se résoudera d'elle- même si nous avons recours à la pensée positive.

...

- Je ne crois pas que Sonia pèse plus de quatre tonnes, peut-être quatre tonnes et demie précisa Mabelle.

- Tu vois Benny, reprit Alan. C'est exactement ça la pensée positive. Le problème fait déjà une tonne de moins.

" Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire " - Jonas Jonasson.

 

 

 

Marco F.

Marco F.

Ultimately every method gets you to the same place.There are many paths up the mountains, but the peak is the same. You don't notice this at the bottom. We don't hear much about the advanced part of most systems, because few people get to the peak.
From : Be Love Now - Ram Dass
 
 
 
 
 
Bàrbara Gil V.

Bàrbara Gil V.

" La gente viola con sus sueños: viola la intimidad, viola el lenguaje con el que se expresa, viola esa imagen como mejor le parece. Cuántas veces he tenido sexo con gente en sueños y al día siguiente no me he atrevido ni a saludarla, pensando que en el “buenos días” se notará las “buenas noches que hemos pasado”. Quizá el mundo iría mejor si contásemos nuestros sueños eróticos a los que han sido protagonistas de ellos. "

"Todo lo que podríamos haber sido tú y yo si no fuéramos tú y yo" - Albert Espinosa

 

 

 

Martin C.

Martin C.

"La cérémonie à la mairie a été simplifiée à l'extrème. Le maire ne dit plus: "Albert Lepied, voulez-vous prendre pour épouse mademoiselle Josiane Legenou ici présente? Mademoiselle Josiane Legenou, voulez-vous prendre pour époux monsieur Albert Lepied ici présent? "

Mais simplement: "Lepied voulez-vous prendre Legenou, Legenou, voulez-vous prendre votre pied ?" À cette question, chacun des deux fiancés répond "oui" s'ils sont vraiment décidés à unir leur amour pour le meilleur et pour le pire, ou "non", s'il ont oublié d'être cons."

Manuel de savoir-vivre à l'usage des rustres et des malpolis - Pierre Desproges

 

 

 

Jérôme V.

Jérôme V.

" Ne croyez pas les contes de fées : ce sont les hommes qui brisèrent cet équilibre, et non les nains malfaisants, chargés de tous les maux. Les hommes et leur nouvelle religion, prônant l'unicité et proclamant la suprématie d'une race élue sur toutes les autres : une seule terre, un seul dieu, un seul roi, disaient-ils et c'est au nom de ce Dieu que fut commise la pire vilenie que le monde ait connue... puis oubliée."

" L'heure des elfes " de Jean-Louis Fetjaine, éditeur : Belfond.

 

 

René V.

René V.

~ Perte.

Une absence connue

Si on ne la connaissait pas,

Ce ne serait rien,

Et ce n’est que cela, bien sûr,

Un rien d’une autre espèce,

Ressenti aussi vivement qu’une écorchure,

Mais un tumulte, aussi,

Dans la région du cœur et des poumons,

Un vide qui porte un nom :Toi.

Siri Hustvedt ; " Un été sans les hommes" p 20. édition Actes Sud p.20

 

 

Severin F.

Severin F.

"Eigentlich war der Fall schon seit gestern klar, seit dem Freitag, an dem das Varieté wegen des Verschwindens der Administration und wegen der Schweinereien während der denkwürdigen Vorstellung in Schwarzer Magie hatte geschlossen werden müssen. Aber die schlaflose Etage erhielt ununterbrochen neues Material.
Jetzt mußte die Behörde, die diesen seltsamen Fall untersuchte, der deutlich nach Teufelsspuk mit einer Beimischung von Hypnosetricks und eindeutigen Verbrechen roch, die mannigfachen und wirren Ereignisse, die sich an verschiedenen Stellen von Moskau zugetragen hatten, vergleichen und in Zusammenhang bringen."

Der Meister und Margerita -  Author: Michail Bulgakow

Written around 1939/40, first published 1966/67 in Moscow

 

 

 

La prochaine rencontre, c'est peut-être vous ?!!

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil